Audit Environnemental

Audit environnemental des ports et des aéroports

Dans le cadre de sa collaboration avec la société EDEIS, l’IRES réalise l’audit environnemental de sites portuaires et aéroportuaires.

Les activités portuaires et aéroportuaires peuvent générer des pollutions spécifiques de l’air ambiant et produire des nuisances pour les riverains.

Certains aéroports ont une obligation règlementaire de réaliser un audit environnemental. Il s’agit des exploitants situés dans une zone couverte par un plan de protection de l’atmosphère (PPA). La règlementation a pour objectif l’évaluation et la maîtrise des activités aéroportuaires sur les émissions de polluants atmosphérique avec notamment le suivi des concentrations des polluants atmosphériques et la vérification du respect des seuils de qualité de l’air règlementaire.

Pour les autres aéroports, cette surveillance n’est pas obligatoire et l’audit environnemental constitue une opportunité de faire un bilan et de communiquer sur la qualité de l’air de l’aéroport.

Pour évaluer les nuisances liées à l’activité des ports et des aéroports, l’IRES propose un accompagnement sur mesure et la réalisation d’un audit environnemental.

Une étude documentaire exhaustive

La première partie de l’audit repose sur une étude documentaire concernant :
– Les activités portuaires et aéroportuaires ;
– Les spécificités du site ;
– Les industries potentiellement émettrices situés à proximité du site ;
– Les caractéristiques et les activités des entreprises sur le site ;
– Les informations sur la qualité de l’air ambiant mises à disposition par les AASQA (Associations Agrées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air) ;
– L’étude des activités polluantes situées à proximité du site.

Cette étude fait l’objet d’un rapport complet présentant les différentes éléments des investigations documentaires , des principaux risques environnementaux identifiés et du positionnement des mesures de qualité de l’air ambiant par rapport aux valeurs de références en application.

Un protocole d’audit adapté

Un protocole d’audit est rédigé sur la base de éléments mis en évidence dans l’étude documentaire. Il contient notamment les informations sur
– Le déroulement de l’audit ;
– Les paramètres mesurés ;
– Les instruments employés pour les mesure ;
– La stratégie de prélèvement ;
– Le positionnement des points de mesure ;
– Les valeurs de référence utilisées.

Un audit de la qualité de l’air et de l’eau

L’audit environnemental se déroule sur 12 mois et comporte 2 campagnes de mesure in-situ visant à caractériser :
– La qualité de l’air ambiant, sur le site aéroportuaire avec la mesure des particules fines en temps réel (PM10, PM2.5 et PM1), des hydrocarbures et du dioxyde d’azote (NO2) ;
– La qualité de l’air ambiant à l’extérieur du site aéroportuaire, dans les zones d’habitation riveraines de l’aéroport, par la mesure des hydrocarbures et du dioxyde d’azote (NO2) ;
– La qualité de l’air intérieur des espaces d’accueil du public (ERP) avec l’évaluation des ouvrants et des moyens d’aération, la mesure des principaux polluants de l’air intérieur dont le benzène, le formaldéhyde et le dioxyde de carbone ;
– La qualité des eaux de ruissellement par la mesure des hydrocarbures et des éléments trace métallique (ETM).

Les campagnes de mesure sont réalisées sur deux périodes climatiques différentes: printemps/été et automne/hiver.

Les capteurs connectés sont mis en place pour une période de 12 mois

Des rapports complets

A l’issu de chaque campagne de mesure, un rapport est rédigé. Il contient :
– Les informations sur le déroulement de l’audit ;
– les résultats de la campagne de mesure ;
– L’interprétation des résultats par comparaison avec les valeurs de référence sanitaires et environnementales concernant l’air intérieur, l’air ambiant et les eaux de ruissèlement ;
– Les résultats sont comparés aux résultats des mesures réalisées par les AASQA.

L’étude de la qualité de l’air ambiant avec les capteurs connectés porte sur une période de 12 mois. Les résultats sont intégrés dans chaque rapport d’audit et font également l’objet d’un rapport spécifique à l’issu de la période de 12 mois.

EDEIS, précurseur pour ses ports et ses aéroports

Le groupe EDEIS assure la gestion de nombreux ports et aéroports sur le territoire national et a confié à l’IRES la réalisation des audits environnementaux pour ses sites :
Aéroport de Tours Val de Loire
Aéroport de Bourges
Aéroport d’Aix-les-Milles
Aéroport d’Auxerre
Aéroport de Lorient
Aéroport de Toulouse Francazal

Vous souhaitez réaliser l’audit environnemental de vos installations portuaires et aéroportuaires ? N’hésitez pas à contacter l’IRES pour vous accompagner.